Philosophie

DE MON EENSEIGNEMENT

L'enseignement Equiyin-Equiyang

A TERRE D'ILLICH

TERRE D'ILLICH-LOGO1-RVB-2020.jpg

  • Créer une relation à pieds avant de monter grâce à : 

    • L'acquisition de gestes techniques​

    • Des connaissances en éthologie équine 

    • La compréhension des besoins du cheval et de ses propres besoins;

  • Travailler sa posture pour respecter la physiologie du cheval,

  • Rejoindre une communauté qui recherche la participation du cheval à la relation tout en préservant son libre-arbitre, rendre le cheval acteur de l’interaction

  • Participer aux soins de chevaux vivants en troupeau en cherchant à reproduire au maximum leur mode de vie naturel au sein d’un environnement domestique,

  • Evoluer dans sa relation à soi et à autrui par le biais du travail relationnel avec le cheval.

 

A pieds, vous travaillerez en longe, longues rênes, licol ou cordelette, avec pour recherche principale la liberté.

Montés, vous travaillerez en licol, bitless, sidepull ou cordelette, avec des selles sans arçons ou en tapis de monte à cru.

_MG_8500.jpg

L'apprentissage par l'équitation dite "éthologique" vous permet d'être plus à l'aise dans votre langage gestuel grâce à l'acquisition de gestes clairs et efficaces.

 

L'apprentissage "par les ressentis" permet de conscientiser nos émotions et nos besoins,  nos incohérences gestuelles et nos gestes parasites inconscients, et ainsi d'aller vers une communication gestuelle plus fine, dans le lâcher-prise et la plénitude...

DSCF4070.jpg

Il était une fois... 

Tout projet commence par un rêve.

​Bien avant de finir ma formation professionnelle, quand j’imaginais ce que je voulais faire de mon enseignement, je m’imaginais dans une structure avec les chevaux qui vivent au pré et tous leurs besoins vitaux satisfaits, j’imaginais des jeunes, des ados, des enfants, un collectif, mais je n’imaginais pas un centre équestre. J’imaginais chaque individu venir plusieurs fois dans la semaine pour s’occuper d’un cheval comme si c’était « le sien », pour créer une relation avec lui.

J’imaginais des réunions tous ensemble pour échanger sur comment ils vivent leurs relations à l’extérieur, à l’école, entre amis, en couple, dans la famille… Et comment la relation avec les chevaux les aide à trouver la justesse, à trouver des issues, à franchir des caps relationnels. J’imaginais un potager où ils pourraient tous participer et ramener des produits frais chez eux. J’imaginais des spectacles, inspirés de faits réels et qu’ils vivent. Je les imaginais passionnés de danse, de chant, de musique, et mettre tout cela en commun pour créer leur numéro, leur histoire, avec les chevaux.